BM Cool Menu

Indicateurs généraux

La Banque de Données des Indicateurs Sociaux aux Comores est un instrument de mesure de performances économiques et d'évaluation des besoins sociaux. En effet, la prise en compte des conditions sociales des ménages dans les politiques de développement demeure une nécessité. Au cours des années 80, la restructuration économique était considérée comme la prémisse du développement. Or, la croissance économique en soi ne garantit pas la réduction de la pauvreté : c'est un facteur absolument essentiel pour la soutenir à long terme. Il faut aussi que cette croissance soit favorable aux pauvres. Les politiques doivent dépasser les considérations purement économiques pour se concentrer sur les besoins des pauvres afin de garantir des normes sociales minimales et l'accès universel aux services sociaux de base. Au cours des années 2000, la réforme des politiques sociales était devenue un impératif. La pauvreté persistante, la faillite morale d'une philosophie de croissance, les rôles pervertis des principaux agents du développement et la diminution de l'aide internationale montrent toute l'urgence de modifier la réponse des pays riches ou pauvres, aux besoins sociaux et aux exigences de développement des populations. Le contexte actuel est marqué par la mise en œuvre de la seconde génération du Document de Stratégies de Croissance et de Réduction de la Pauvreté (DSCRP, 2010-2014) qui repose sur six axes stratégiques à savoir :

1- Stabiliser l’économie et établir les bases d’une croissance économique forte fondée sur l’équité ;

2- Renforcer les secteurs porteurs en mettre l’accent sur le renforcement institutionnel et une participation accrue des opérateurs économiques privés ;

3- Renforcer la Gouvernance et la cohésion sociale ;

4- Améliorer l’état sanitaire de la population ;

5- Développer l’éducation et la formation professionnelle en vue d’améliorer le capital humain ;

En outre, Le système Statistique National connaît un tournant décisif avec les réformes institutionnelles débutées en 2014 et marquées par la création de l’Institut Nationale de la Statistique et des Études Économiques et Démographique (INSEED) dont l’objectif global est d’asseoir un système d’informations statistiques fiables tourné vers la satisfaction à temps réel des besoins des utilisateurs surtout en ce qui concerne les statistiques sociales. L'accès équitable aux services sociaux de base et la garantie de la sécurité alimentaire sont des conditions indispensables du bien-être. Pour parvenir à ce bien-être, il faut que la croissance économique crée davantage de possibilités d'emplois productifs et bien rémunérés pour les pauvres. Il faut qu'elle donne aux pauvres un accès plus large aux ressources pour qu'ils puissent exploiter leur potentiel productif et subvenir à leurs besoins. Il faut aussi qu'elle soit équitable et crée de meilleures possibilités pour les groupes vulnérables. Ainsi, la croissance économique exige la prise en compte d'une fonction de bien-être. Il faut souligner que les biens de base considérés comme essentiels dans l'élaboration du bien-être de l'individu portent à la fois sur une alimentation convenable, un abri doté au minimum d'équipements domestiques, une bonne éducation et un accès aux soins de santé primaire. Ainsi, la Banque de Données des Indicateurs Sociaux (BDIS) aux Comores est un outil important qui prend en compte les éléments du bien-être. Certainement, le plus grand apport de cette approche reste le fait de fournir des indicateurs qui pourront servir à un meilleur suivi de la pauvreté et des conditions de vie des ménages.